Quels travaux pour traiter l’humidité dans son logement ?

L’humidité est le problème le plus fréquemment rencontré dans les maisons ou appartements et il peut vite devenir un véritable fléau constituant parfois un véritable obstacle au confort et à la santé des habitants. Moisissures, suintements, peintures qui s’écaillent… Si vous observez l’un de ces signes d’humidité dans votre logement, il faut agir vite !

Mais avant d’engager des travaux, mieux vaut identifier l’origine du problème pour effectuer les réparations nécessaires.

Quels sont les signes de l’humidité ?

Comme nous vous l’expliquons plus amplement dans cet article, plusieurs indices peuvent vous aider à détecter l’excès d’humidité dans votre logement. Parmi ceux qui doivent attirer votre attention, il y a :

  • La buée persistante sur les vitrages.
  • Un papier peint qui se gondole.
  • Les peintures et enduits qui s’écaillent.
  • Des suintements sur les murs.
  • L’apparition de tâches de moisissures et de salpêtre.
  • Une odeur de moisi.
  • La prolifération de blattes et d’acariens – invisibles, mais qui entraînent une gêne respiratoire chez les personnes fragiles

Vous avez repéré des signes énumérés ci-dessus dans votre habitation ?

Faites faire un diagnostic de votre logement ici


humidité, condensation sur les vitres
Il peut y avoir plusieurs facteurs d’humidité dans une maison ou un appartement

Quels sont les facteurs d’humidité dans un logement ?

Il peut y avoir plusieurs facteurs d’humidité dans une maison ou un appartement, résultant de sources plus ou moins identifiables :

  • Le facteur le moins grave est le manque de ventilation. En effet, un mauvais système de ventilation peut être la cause d’une forte humidité. Le logement n’évacue pas bien l’air pollué et chargé de vapeur d’eau, qui se dépose alors sur les murs, provoquant de la condensation ;
  • Les infiltrations peuvent également générer des problèmes d’humidité : de l’eau peut entrer dans la maison à chaque averse, depuis le toit ou les murs, par des fissures, des trous, des matériaux trop poreux ;
  • Les fuites sont bien entendus des sources d’humidité, par exemple lorsqu’un tuyau est endommagé ;
  • Enfin, les remontées capillaires peuvent être des sources importantes d’humidité dans la maison, lorsque l’eau en contact avec les matériaux des murs remonte par capillarité.

Quels sont les travaux à faire pour traiter l’humidité ?

Il existe différentes techniques adaptées pour chaque type de problème d’humidité. Après avoir effectué un diagnostic humidité, un professionnel saura vous conseiller sur les travaux les plus adaptés à votre logement.


Les vapeurs d’eau et la condensation

La respiration humaine et les activités domestiques sont source d’humidité. Plus les occupants du logement sont nombreux, plus la condensation est importante. Et contrairement aux idées reçues, un logement neuf, très bien isolé, peut aussi s’avérer trop humide si sa parfaite étanchéité empêche un renouvellement suffisant de l’air intérieur.

Dans le cas d’une condensation excessive de l’humidité, simplement due à l’activité humaine, il est conseillé d’améliorer son système de ventilation. Augmenter le chauffage, en plus de consommer de l’électricité inutilement, va permettre la prolifération de micro-organismes qui auront des effets néfastes sur la santé.

Si l’installation d’un bon système de ventilation n’est pas suffisante, il faut certainement la coupler à des travaux d’isolation.

Les infiltrations

Fuites et infiltrations sont fréquemment liées à un défaut de plomberie : rupture de canalisation, tuyau d’évacuation défectueux, robinet vétuste, joint poreux… Les fuites provenant de l’extérieur sont le plus souvent causées par le ruissellement des eaux de pluie via une façade fissurée, une tuile déplacée sur le toit, une gouttière obstruée ou craquelée, etc.

Si l’humidité entre dans votre logement depuis l’extérieur, vos options vont du simple aménagement paysager à la méthode d’imperméabilisation et d’excavation. Parfois, la présence d’humidité excessive résulte aussi de l’insuffisance de gouttières ou d’un écoulement incontrôlé de l’eau.

Black mold stains in corner of room. Mildew, wall, renovation.
Une tache marron sur un mur est souvent le signe d’une infiltration

Les remontées capillaires

Il s’agit de la pression exercée, notamment par des eaux de pluie stagnantes ou par une nappe phréatique superficielle, sur les fondations de la construction. Dans ce cas de figure, l’humidité remonte du sol dans les murs, conduite par tous les matériaux de construction poreux en contact avec la terre. 

Les remontées capillaires, peuvent être traitées de différentes manières, comme par drainage du terrain ou pose de peintures et d’enduits. Toutefois, la technique conseillée par la plupart des professionnels reste l’assèchement des murs par injection de résine hydrophobe.

Vous voulez faire des travaux pour traiter l’humidité dans votre logement ?